Linkedin : est-il vraiment nécessaire d’ajouter GIFS et Stories sur un réseau social dédié aux professionnels ?

Pour ceux qui suivent activement les nouveautés de leurs réseaux sociaux préférés, certaines petits fonctionnalités inédites sur Linkedin n’ont pas pu vous échapper. Des nouveautés qui, l’une après l’autre, nous interrogent sur leur réelle utilité sur cette plateforme de 16 millions d’inscrits dédiée aux professionnels.

Quelles sont ces nouveautés ?

2 fonctionnalités sorties en 2018 ont fini par attirer notre attention quand à un changement de stratégie amorcé par Linkedin :

  • Avril 2018 : les GIFS sont disponibles dans la partie messagerie de Linkedin. Soyez plus tentés d’envoyer votre GIF de chat le plus mignon à votre collègue de travail qu’à un potentiel futur employeur. A quoi cette fonctionnalité sert ? Franchement on se le demande encore, mais clairement Linkedin ajoute une petite touche pour intégrer les codes des millenials.

 

 

  • Novembre 2018 : les Stories débarquent sur Linkedin à travers “Student Voice”. La fonctionnalité est disponible uniquement pour les étudiants d’universités américaines mais c’est sans nulle doute un premier pas avant un libre accès aux Stories à tous les utilisateurs. Une nouveauté pour LinkedIn mais loin de l’être pour le monde des réseaux sociaux. Les Stories, initialement développées par Snapchat ont été reprises par Instagram, puis Facebook/Messenger, Whatsapp et même Youtube serait en train de faire des tests pour les intégrer également.

 

 

 

 

Outre ce qui avait déjà été amorcé l’an passé (filtres géolocalisés lors des évènements professionnels, des filtres pour les photos de profil…) ces quelques changements n’ont rien d’exceptionnel mais interviennent au fur et à mesure forcément pour une raison.

 

Que se cache t’il derrière ces annonces ?

Plusieurs raisons justifient le choix du spécialiste américain :


– Rajeunir son audience : Linkedin détient le record de la moyenne d’âge de ses utilisateurs est la plus élevée des réseaux sociaux.

– LinkedIn compte près de 100 millions d’utilisateurs de plus de 50 ans (soit 37%). Force est de constater que le réseau a encore de nombreux utilisateurs potentiels à séduire dans un segment plus jeune.

– Réveiller l’engagement : ces fonctionnalités ont aussi pour but de générer plus d’interactions et d’apporter un peu plus de dynamisme et de spontanéité aux échanges.

– S’orienter plus sur le social media que sur la plateforme de CV : les gifs et les stories montrent bien la volonté des dirigeants de Linkedin d’intégrer de plus en plus les codes du social media.

 

 

Au final, qu’est-ce que ça change pour les entreprises et profils professionnels ?

En soi, ce ne sont pas de grands changements qui vont révolutionner Linkedin ou changer votre manière de communiquer. Tout dépend si votre cible est sensible à ces effets de style ou pas, et de l’image que vous souhaitez véhiculer. Vous pouvez également pratiquer un peu de communication disruptive quand les GIFS et Stories seront pleinement déployés sur Linkedin. Mais il y a quelque chose que nous vous conseillons de toujours garder à l’esprit : Linkedin est un réseau social professionnel ! Votre objectif en le parcourant en tant que personne ou en créant du contenu pour votre entreprise n’est pas d’en faire un deuxième Facebook. Pour raconter votre vie / vous plaindre / troller, il existe d’autres réseaux (presque) prévus à cet effet.

 

Donc finalement, pourquoi pas dire oui aux GIFS et aux Stories sur Linkedin, à condition d’une utilisation cohérente avec un environnement professionnel !

 

Vous êtes d’accord ? Pas d’accord ? Que pensez-vous de tout cela ? Partagez vos retours d’expérience en commentaires !