Etude comparative de l’engagement sur les pages facebook entre les Collectivités d’outremer et la France Métropole

A l’usage pour plusieurs de nos clients, nous avons remarqué que pour des profils cibles identiques et pour une même communication et sur des zones géographique différentes, le taux d’engagement était sensiblement différent d’une région à une autre. Plusieurs facteurs culturels et saisonniers entraient en jeu ainsi que la maturité de la communication sur les réseaux sociaux des métropoles concernées. Travaillant avec travaillons des clients issus des DOMs et POMs, nous avons cherché si ce phénomène d’écart d’engagement social était différent uniquement pour la France Métropolitaine.

Introduction à l’étude comparative d’engagement

Nous avions déjà vu une différence d’engagement entre différentes collectivités d’Outremer et la France Métropolitaine lors d’une précédente étude sur les pages Facebook des opérateurs mobiles publiée conjointement sur notre blog et sur le site webmarketing-com.com

L’étude ci après a été menée entre le 30 novembre 2014 et le 30 Mars 2015 auprès de 242 pages Facebook d’outremer et 326 pages de France métropolitaine sur des secteurs d’activité similaires et un nombre de fans équivalant ou pondéré.

etude_comparative_facebook_france_dom

Conclusion de l’étude comparative d’engagement Facebook

En fonction des secteurs d’activité, l’écart d’engagement est assez marqué entre les départements d’outremer et la France Métropolitaine. Le coté Insulaire, la culture identitaire et la proximité jouent en partie sur cette différence d’engagement. Cependant quand on constate des rapport engagement de plus d’1/3 sur des secteurs qui ne sont pas la spécialité des départements d’outremer, c’est alors bien l’aspect d’intérêt qui entre en jeu. D’une manière générale, la France d’outremer semble ne pas être assez travaillée par les annonceurs de France Métropolitaine sur Facebook et d’autres réseaux sociaux alors qu’il représentent plus de 2,7 Millions d’habitants.

Pour tout renseignements complémentaires relatifs à cette étude ou conseils sur une approche digitale des collectivités d’outremer, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou à nous contacter.