Les secrets de l’engagement sur Instagram

Quand on sait que, par jour, un demi-milliard de personnes utilisent Instagram, cela a de quoi donner le tournis ! Ce chiffre, annoncé fin Septembre 2017 par Facebook lors de l’Advertising Week à New York, prouve, s’il était vraiment nécessaire,

 de la popularité de ce réseau social racheté par Mark Zukerberg.

Avec ce nombre d’utilisateurs, le potentiel pour les marques est plus qu’un enjeu. Il faut réussir à être visible, susciter l’intérêt, et provoquer l’engagement. Ah l’engagement, maître mot des community managers et autres responsables digitaux. Créer du contenu est une chose, engager les communautés en est une autre. L’engagement se définit comme la propension d’un utilisateur à agir avec un autre, à l’égard d’une publication. Il se mesure grâce au taux d’engagement, en prenant en compte les interactions (likes, commentaires, favoris, clic sur profil ou site web et maintenant sur la boutique).

La carte Instagram est d’autant plus importante à jouer qu’il s’agit du réseau social le plus engageant, comparativement à ses “concurrents” Facebook ou Twitter, selon une étude de Forrester Research. Les Instagramers pourront en témoigner, sur ce réseau, la qualité amène la quantité !

Nous allons donc passer en revue l’ensemble des facteurs à soigner ou à développer pour favoriser l’engagement sur votre compte Instagram.

Les regles de « base » : soigner son profil sur Instagram

On achète un produit pour sa qualité, mais si l’emballage laisse à désirer, l’achètera t’on toujours ? Et bien c’est le même combat sur Instagram. Vos photos peuvent être jolies et de qualité, si votre galerie n’est pas harmonieuse ou si votre biographie pique les yeux, le potentiel follower passera surement son chemin. C’est aussi l’une des clés pour un que l’on s’attarde sur votre profil, que l’on s’y abonne et donc qu’on soit susceptible d’être un follower engagé.

On pense donc toujours à soigner :

  • Sa photo de profil : Qu’il s’agisse d’un profil personnel ou d’une marque, évitez d’en changer trop souvent car les followers s’habituent à votre identité visuelle. Pensez également à faire en sorte que votre logo ou image ne soit pas coupé par le format rond qu’impose Instagram.
  • Sa biographie : Utilisez (avec modération) des emojis pour embellir votre bio. Astuce : il n’est pas possible de retourner à la ligne pour réaliser une jolie bio directement sur Instagram. Alors, créez votre bio bien mise en page dans les notes de votre smartphone et faites un copier-coller directement dans Instagram.
  • L’harmonie de sa galerie : L’identité de vos photos, votre « style » fera que vous serez au fur et à mesure du temps, reconnaissable photographiquement (même en temps qu’amateur). Veillez à ce que vos photos s’harmonisent bien entre elles, et à conserver le même style d’une manière générale. (Exemple de galeries harmonisées : @ettisi ou @leblogcashpistache).

ettisi-leblogcashpistache

 

 Dans le detail : optimiser son contenu pour Instagram

La priorité pour travailler sur votre engagement va principalement être au niveau contenu que vous proposez (en même temps, c’est la définition même de l’engagement). Il s’agit parfois de conseils logiques, mais qui sont parfois mis de côté :

  • La qualité de votre contenu photo ou vidéo : clairement, mieux vaut s’abstenir que de poster une photo ou vidéo floue, pixélisée, ou encore mal cadrée. Les smartphones d’aujourd’hui ont une qualité suffisante pour obtenir un beau cliché, et quelques outils simples peuvent vous permettre de recadrer ou réorienter votre photo. On ne négligera également pas les réglages de base : la luminosité, le contraste, l’exposition. Des réglages simples accessibles depuis vos smartphones ou en utilisant des applications externes (Ex : Snapseed pour iOS ou Android). Et s’il fallait choisir entre contenu photo et vidéo, et ce malgré l’effervescence de la vidéo, le contenu photo génère 36% d’engagement en plus sur Instagram selon une étude Simply Mesured.
  • Le style de vos photos : soyez cohérent, et harmonisez vos clichés. Dans la mesure du possible, et si vous utilisez des filtres (avec modération !), essayez d’utiliser les mêmes pour que votre galerie soit reconnaissable. Selon une étude publiée en 2015, les clichés les plus clairs obtiennent plus de likes que les clichés sombres. Les teintes chaudes (rouges, orangés…) récoltent également plus de coeurs. Pensez-y ! Sachez également que le filtre le plus utilisé sur Instagram est… Et bien c’est le #NoFilter ! Car finalement, peu utilisent encore les filtres d’Instagram et préfèrent des applications extérieures (comme VSCO Cam par exemple).
Monica-Galvan-instagram-filters
  • La légende de votre photo : bien que le visuel soit prioritaire, la légende n’est pas à négliger, puisqu’elle peut aussi provoquer des réactions et donc de l’engagement !  
  • Identifiez votre public et adaptez votre ton, usez des emojis (eux aussi avec modération),  et soyez concis sauf si vous avez une anecdote à raconter (tout en pensant que seules les trois premières lignes s’affichent).  
  • Enfin, comme sur les autres réseaux sociaux, sollicitez votre communauté : posez-leur des questions ou procédez à un appel à action.
  • Les hashtags : Instagram vous permet de mettre 30 hashtags sous votre cliché, pourquoi ne pas les utiliser ? Attention quand même car ils sont assez disgracieux et encombrants. Pour les camoufler, il existe deux techniques : mettez vos hashtags sur la 4ème ligne de la légende, de sorte à ce qu’ils ne soient visible par l’utilisateur qu’en cliquant sur l’onglet « suite », ou tout simplement collez vos hashtags en commentaires. Quant au choix de vos hashtags, faites en sorte que votre choix soit pertinent ! Ce n’est pas parce que vous allez choisir un hashtag populaire (Ex : #instagood, #instalove et j’en passe) que votre photo obtiendra plus de likes. Dans votre sélection de hashtags, choisissez ceux qui décrivent votre photo, et coupez la poire en deux entre des hashtags populaires (beaucoup utilisés mais qui disparaissent très vite des derniers posts) et hashtags qualitatifs (sur lesquels vous pouvez rester visible plus longtemps).  Par exemple, pour un coucher de soleil, on pourra utiliser #sunset en hashtag « populaire » (tagué 156 millions de fois) et  #sunset_captures en hashtag « qualitatif » (« seulement » 350 000 publications). A noter en plus qu’Instagram permet désormais de suivre des hashtags, alors on ne les néglige pas !
  • On n’oublie pas également de géolocaliser sa photo, ce qui permet de la rendre plus visible (lorsqu’on recherche une photo par un lieu par exemple).
hashtags instagram

 Les autres astuces pour booster son engagement sur Instagram

Une fois que votre galerie et que vos posts sont en harmonie, il reste quelques points à ne pas oublier pour optimiser son engagement. Notez que chaque abonné manque 70% de son feed, et c’est Instagram qui le dit, alors pour tenter de ne plus passer à travers les mailles du filet, pensez à :

  • La régularité et fréquence de vos posts : La régularité reflète votre présence et est la clef de la relation avec vos abonnés. Plusieurs posts par jour : vous allez les spammer et vos followers risquent de s’éclipser. Un post 1 fois par mois et quand vos followers re-découvriront votre existence, ils risqueront de se désabonner. Le meilleur rythme ? Une publication maximum par jour, ou au minimum 2 à 3 par semaine.
  • Les horaires et jours des posts : Vos followers sont comme vous. Eux aussi travaillent et consultent (en générale) leurs réseaux sociaux sur le trajet du travail le matin ou en fin de journée devant leur télévision. Les règles d’or : postez donc vos clichés entre 7h et 9h,  éventuellement pendant la pause déjeuner (entre 12h et 13h), et le soir entre 19h et 21h max. Gardez cependant à l’esprit qu’il est préférable de poster le matin, car vos followers ont la journée pour voir votre photo (alors que la nuit…).  Quand aux jours, c’est pareil. Samedi soir n’est pas un bon créneau pour un post, mais un lundi matin, entre le café et le trajet du boulot, je suis sure que vous aussi vous scrollez votre feed ! Pour les posts en semaine, analysez vos stats qu’Instagram mets à votre disposition pour voir à quel moment vos followers sont connectés (statistiques uniquement accessibles si vous avez rattaché une page Facebook à votre profil). Les chiffres montrent d’une manière générale, un meilleur engagement pour les posts entre le lundi et le jeudi, mais apprenez à connaître à quel moments vos posts fonctionnent le mieux !
  • Interagir  avec vos followers et potentiels followers : cela prend du temps mais allez liker quotidiennement un hashtag pertinent en rapport avec votre activité, répondez aux commentaires laissés sous vos clichés, commentez vous même des photos d’autres profils et suivez en retour vos followers les plus engagés. Montrez qu’un humain se cache bien derrière ce compte Instagram ! Vos abonnés n’en seront que plus engagés !
  • Les stories : tout ce qui vous rend plus visible vous rapporte potentiellement de nouveaux abonnés engagés. Alors vous aussi, surfez sur la vague des stories ! (pour en savoir plus, CF article précédent sur les Stories d’Instagram). Elles sont désormais plus consultées que votre propre profil !

Instagram-stories

Presque tous les moyens sont bons pour créer de l’engagement, tant que vous n’en n’oubliez pas votre identité et que votre audience n’a pas le sentiment d’être négligée. Si vous suivez ces précieux conseils, nous sommes sûrs que l’engagement sur Instagram n’aura plus de secrets pour vous !