Le social media marketing des TPE et PME en 2012, la stratégie gagnante ?

Gérer sa petite entreprise n’est pas chose aisée, ne serait-ce que vis-à-vis des budgets et marketing alloués.

En recherche constante d’acquisition et fidélisation client, qu’ils soient déjà acquis ou nouveaux, cette démarche demande des efforts qui dépassent quelquefois l’entendement.

Avec l’avènement du social media marketing ou plus communément nommé E-marketing (quelquefois à tort), il est désormais plus facile pour les TPE et les PME de tirer leur épingle du jeu par ce biais, en ayant la possibilité de promouvoir leur produits ou services, attirer l’attention, et améliorer ainsi leur fidélisation client grâce aux outils qu’offrent les réseaux sociaux. La montée en puissance de métiers tels que Community manager, Search Marketeurs, nous apporte une preuve de ce virage numérique sans précédent.

Tout comme un gérant d’entreprise possédant un savoir-faire interne acquis au fil des exercices, avec écueils, bévues, erreurs et impasses (et j’en passe, même les plus grandes marquent n’y coupent pas), le marketing Internet procède de la même manière. Toute l’intelligence quant à l’utilisation de ce média est d’éviter les adversités qui sont parsemés le long de la route de l’entreprise dans l’utilisation quelle peut faire de ses outils 2.0.

[blockquote width=’100′]

Il est donc important de connaître les arcanes de ce nouveau pôle de compétences, en interne grâce à votre équipe marketing et/ou un E-marketer, ou de manière externalisée, en ayant recours à l’outsourcing et le savoir-faire d’une société spécialisée.

[/blockquote]

1-Le Social media Marketing, définition…

tpe-pme-fidelisation-clientsLe social media marketing est basé sur une utilisation de l’outil Internet, quant aux ressources Marketing d’une entreprise,  en particulier via les réseaux sociaux. (C’est la raison pour laquelle on parle souvent de RSE ou Réseaux Sociaux d’Entreprise).

Grâce à cela, les sociétés bénéficient d’un panel d’outils mis à leur disposition pour promouvoir leur enseigne / marques/ produits et services. Mais ces outils ne servent pas qu’à cela ; ils permettent aussi de développer des concept,   augmenter qualitativement et quantitativement la portée de leur image de marque, leur notoriété et visibilité afin de toujours aller de l’avant.

Tout le panel d’outil 2.0 est à la disposition de l’entreprise pour arriver aux buts fixés : blogs (d’entreprise), articles, podcasts et vidéos corporate (ou non), forums, social bookmarks, les médias au sens le plus large, et bien entendu les réseaux sociaux et sociaux (plus ou moins) professionnels de type LinkedIn, Viadéo, Google+,Twitter, Facebook etc…. Pour ce faire, les TPE et PME qui ont fait le pas vers une communication sur les réseaux sociaux font  de plus en plus appel à des spécialistes internes ou externes: les Community Managers.

2- Le social media marketing c’est de  la communication produit : Tout faux !

Comme on le voit encore bien trop souvent, le principe du marketing 2.0 n’est pas de mettre ses produits en avant, de faire de la communication produit en quelque sorte, mais véritablement d’être en mesure d’écouter, d’argumenter avec ses clients et ceux qui animent ces réseaux (Community Manager, Emarketeurs, etc…) sur les supports digitaux où  sont disséminées les informations qui vous touchent.

Un rapide tour d’horizon des outils francophones les plus utilisés vous apportera la preuve d’un marché encore en plein essor et pourtant bien achalandé :

Facebook

Google+

LinkedIn

Viadéo

Twitter

Pinterest

Youtube

Google Analytics

Wikipédia

Flickr

Yahoo

Etc…

On s’aperçoit que selon les niches, les entrepreneurs privilégient tel ou tel outil, pour, au final toucher le prospect/client beaucoup plus frontalement, car le réseau en lui-même est déjà un vrai goulot d’étranglement, ou filtre de niche sociale (pour ne pas employer le terme CSP). Vient en renfort tout un arsenal d’outils publicitaires du type Google Adwords, publicités Facebook et statuts payants, etc…

3- Le social media marketing, d’ accord, mais le budget n’est-il pas conséquent ?

Qu’elles soient de longue haleine ou sur une très courte période, les actions menées en Social media marketing sont de loin la forme la plus aboutie et surtout abordable quant à faire de la publicité de ses produits ou services. En effet, les moyens de toucher les internautes sont illimités, allant de pair avec un essor aujourd’hui sans précédent pour ce support, prenant même le pas sur des médias dit traditionnels. Combien parmi les exemples de sites ci-dessus sont payant à l’accès ? Aucuns !

Un gérant d’entreprise n’a donc pas besoin de débourser des sommes astronomiques pour promouvoir sa société.

[blockquote width=’100′]

La condition sine qua none, a fortiori, pour asseoir une communication de qualité, est de proposer un contenu de qualité, innovant et divertissant, afin de fixer l’attention de l’Internaute. Plus que jamais les moteurs de recherche deviennent intelligent, et intègre la sémantique nativement dans leur algorithmes de classement. Vous avez donc tout intérêt à éviter les pages de mot-clés, pensant que cela vous servira à augmenter votre visibilité. La seule visibilité gagnée sera celle de Google et les autres moteurs pour vous déclasser faute de contenu intelligent et structuré.

[/blockquote]

4- Le Social media marketing, oui, mais comment ?

  • Par l’utilisation d’un blog d’entreprise couplé à votre site Internet.

Tout l’intérêt est de proposer des articles de qualité qui toucheront des lecteurs ciblés. Aujourd’hui plus que jamais, avec la montée en puissance du référencement sémantique, la publication d’article avec un contenu unique et de qualité fait la différence.

Que vos communiqués de presse, articles de blog, devanture produit se doivent de proposer un contenu d’entrée de paragraphe qui soit alléchant pour le lecteur, mais aussi (et surtout) pour les moteurs de recherche. Finit le temps des articles sans « queue ni tête » avec une tonne de mots-clés. Si vous optez ainsi, il y a fort à parier que d’ici peu, tous cette débauche SEO vous coulera en fond de classement Google (si ce n’est pas déjà le cas).

Optez pour les backlinks, citez vos sources, étayez vos arguments par des renvois vers d’autres articles déjà écrits, soignez vos titres et vos balises… Voilà quelque pistes à utiliser, en quelque sorte le B.A BA de la bonne pratique de l’internet social 2.0.

  • Par l’utilisation de vidéos, images et infographies de qualité (est-il nécessaire de le rappeler !)

Un simple exemple actuel qui prouve s’il en était encore besoin, de la force des images, qu’elles soient animées ou non : Pinterest, le réseau 100% visuel ayant comme principe des tableaux à punaise sur lesquels vous « pinez » ce qui vous plait le long de vos pérégrinations Internet.

Le poids des mots, le choc des « photos » disait-on, cet adage n’a pas pris une ride !

  • Par votre présence sur les sites communautaires

Facebook, Myspace, Pinterest, Twitter, Viadéo , Linkedin, sont pour les pays francophones les plus en vogue. Facebook détient le record toutes catégories confondues du meilleur taux de pénétration. Utilisez ces supports à bon escient, et vous vous assurerez d’une porte d’entrée supplémentaire pour toucher et capter l’attention de vos prospects.

  • Par votre présence sur les Forums de discussions

Mis à part la difficulté de pénétrer de manière frontale ces réseaux (une publicité même déguisée et c’est l’assurance de voir son modérateur effacer votre commentaire avec perte et fracas), il est toutefois toujours possible de glaner ici et là des informations très utiles, sachant que ces forums sont des plateformes ultra ciblées, une mine d’infos quant à vos niches, qui en quelque sorte, ont que par définition ces forums ont déjà fait une partie du travail pour vous.

L’utilisation de ces forums doit au préalable être réfléchit, afin de ne pas arriver avec 3 commentaires posté et se voir blacklister au bout du quatrième, croyant que celui-ci serait plus acceptable avec votre publicité, même toute subtilement déguisée qu’elle soit ! Apprenez donc à connaître vos interlocuteurs avant de mettre en pratique votre tactique mercantile.

[separator color=” thickness=” up=” down=”]

Au final, la chose la plus importante, est d’être fidèle à soi-même avant de l’exiger de ses clients.

Une campagne d’Emarketing, ou “social media plan” bien menée (qui sera d’ailleurs au programme du prochain article) peut ne pas être budgétairement conséquente, voir être quasiment gratuite, pour peu que vous ayez le temps nécessaire à investir quant à l’élaboration de votre « social media plan » et des actions qui en découlent.

Alors qu’attendez-vous ?